Laits végétaux

Appelés fruits à coques ou oléagineux, ils sont devenus “trend” et on les trouve aujourd’hui sous toutes leurs formes et consistances.

Ces fruits à écales ont de nombreux bienfaits nutritionnels : bonnes graisses, vitamines, minéraux et sources de protéines ! Ils sont indispensables dans une alimentation végétarienne et végétalienne, car ils remplissent très bien leurs fonctions de protéines végétales. Ils devraient faire partie de l’alimentation de tous à chacun au quotidien !

Crus, grillés, torréfiés, en purée, en sauce, en lait…les choix sont nombreux et offrent chacun des particularités nutritionnelles.

Apprenez dans cet article tout sur les laits végétaux : les différents types, leurs bienfaits et comment effectuer un lait végétal maison.

 
 Photo credit : Nutritionbyaurelia

Photo credit : Nutritionbyaurelia

 

Le lait végétal c’est quoi ?

Le lait végétal est un lait tiré de la pulpe de céréales (avoine, riz, chanvre…) d'oléagineux (amande, noisette, cajou…) ou de légumineuses (soja, arachide…). Afin d’obtenir un liquide, la combinaison de cette pulpe à de l’eau filtrée est nécessaire.

Exempté de lactose (sucre présent dans les produits de lait d’origine animale), et de caséine (protéine du lait de vache), il est de ce fait un excellent substitut pour les personnes souffrant d’une intolérance aux produits laitiers animaux.

Pourquoi choisir du lait végétal ?

Intolérant ou pas, ils sont généralement plus faciles à digérer. Ils sont une excellente source d’acides gras essentiels, de vitamines (A, B, C et E), de minéraux (calcium, potassium, magnésium, phosphore…) et de protéines.

Si vous présentez l'un ou l'autre de ces signes et symptômes d’intolérance : gonflement, maux de ventre, flatulences, nausées et diarrhée, demandez l’avis de votre médecin ou le mien.

En plus de leurs bienfaits, ils apportent un goût subtil à vos plats et sont délicieux!

À chacun ses qualités nutritionnelles

  • Le lait de soja est le plus riche en calcium et en protéines.

  • Le lait d'amande est très nutritif et antiseptique pour les intestins, il contient des vitamines A, B et E, du calcium, du fer et du magnésium en grande quantité et des fibres.

  • Le lait de noisette à la particularité d’être très riche en fer, calcium et magnésium et en acides gras mono-insaturés.

  • Le lait de cajou contient du tryptophane, une hormone contribuant à la sensation de mieux-être. Cela augmente la production de sérotonine dans votre cerveau, et vous offre une dose de graisse mono-insaturés.

  • Le lait de châtaigne est reminéralisant, naturellement riche en sucre et très digeste. C'est un bon produit pour ceux qui souffrent d' acidité gastrique, la châtaigne ayant la propriété d'alcaliniser l'organisme.

L’avantage du “fait maison”

De plus en plus présent dans les grands et petits commerces, les laits végétaux industrialisés sont souvent appauvrit en nutriments et parfois bien trop sucrés. Heureusement, pas tous les laits végétaux présents dans le commerce sont à ranger dans le même panier. Comment les identifier ?

1. Regardez la liste des ingrédients qui ne devrait comporter, à un ingrédient prêt, que les deux ingrédients cités au-dessus.

2.Regardez le pourcentage de la “noix” utilisée, plus il est élevé, plus le lait sera riche en nutriments.

3. Regardez le tableau des valeurs nutritionnelles, la mention “sucre” devrait être à 0 et les glucides très peu élevés.

L’avantage avec le lait végétal “fait maison” est que vous savez ce que vous y mettez, et qu’il est bien moins cher :) Vous avez aussi la possibilité de lui ajouter des arômes tels que des épices (vanille, cannelle, curcuma…), il aurait ainsi une double action thérapeutique.

 
 
 Photo credit : Nutritionbyaurelia

Photo credit : Nutritionbyaurelia

 

LA RECETTE

Lait de noisette 

Ingrédients

  • 1 paquet de noisettes (ou autre noix)

  • De l’eau filtrée

Préparation

  1. Placez les noisettes dans un bol et recouvrez-les complètement d’eau. 

  2. Laissez tremper sans couvrir toute la nuit, ou au minimum 4 heures.

  3. Passez les noisettes dans une passoire et rincez-les abondamment à l’eau froide. 

  4. Placez les noisettes détrempées dans un mixeur et recouvrez-les d’eau filtrée.

  5. Mixez abondamment jusqu’à ce qu’elles soient complétement broyées et obtenir une texture lisse.

  6. Afin d’avoir une consistance bien lisse et sans grumeaux, filtrez le lait obtenu à l’aide d’un linge de cuisine propre. Pour cela : placez le linge au-dessus d’un contenant et créer un « puits » au centre du contenant. Versez une petite quantité de lait dans le puits, appuyez et tournez le linge en formant une boule. Serrez jusqu’à ce que tout le liquide coule dans le contenant. Répétez l’opération avec tout le lait.

  7. Conservez le lait dans une bouteille hermétique. Il peut se conserver une semaine au frais.

Ne jetez pas la pulpe de “noix” restante !

Gardez cette pulpe riche en fibres et en protéines pour réaliser une farine sans gluten ou pour saupoudrer vos granola maison.

Pour cela : étalez vos résidus de noisettes (ou autre noix) sur une plaque de cuisson et faites préchauffer le four à 100°C.  Enfournez et laissez 1h-1h30 à 100°C (selon la quantité d’amande obtenue, par exemple: 150g pour 1h30). Remuez tous les quarts d'heure. Laissez refroidir.

Vous pouvez également la garder telle quelle (humide) et remplacer l’utilisation des œufs dans certaines réalisations.

Conservez-la dans un pot hermétique, de préférence au réfrigérateur.

 

 
 Photo credit : Nutritionbyaurelia

Photo credit : Nutritionbyaurelia